Chacun est accro à quelque chose

Cela semble anodin mais c’est une réalité. Même les personnes qui se targuent d’être très modérées, deviennent accros à quelque chose dans leur vie. Panoramas des profils et des addictions possibles.

Personnes équilibrées, déprimées, désespérées, les démunies

Les personnes équilibrées semblent tout avoir mais elles recherchent parfois la luxure, elles courent après le pouvoir, le luxe. Et ces besoins riment souvent avec drogues et travail excessif.

Les déprimés sont généralement accaddiction-550762_960_720ros à l’alcool, aux jeux, à la roulette, au grattage, aux paris… Ils recherchent un moyen de remonter la pente de leurs finances ou sont à la quête d’un moyen d’évasion fort. L’alcool est souvent la première chose à laquelle on pense pour fuir la dureté du quotidien.

Les désespérés par un échec : scolaire, professionnel, amoureux peuvent aussi devenir des dépendants. Dépendance à la nourriture, au tabac, au sexe pour punir l’être aimé qu’on aurait perdu.

Les démunis sont à la recherche systématique de l’argent. Ils sont prêts à mettre les pieds partout. Question de pouvoir retrouver ou trouver un jour un certain train de vie, une certaine stabilité.

Les femmes, les hommes, enfants, les vieux

Les femmes sont accros : aux séries télévisées, à la mode, aux téléphones, aux jeux : Zuma, Tétri, course moto… Certaines aiment le travail excessif pour combler une frustration.

Les hommes peuvent être accros aux paris sportifs. Par passion d’abord puis ils sont totalement absorbés et ne s’en rendent compte que plus tard. D’autres se baladent dans les casinos, recherchent la solitude par les jeux de personne : solitaire, échec, consoles de PS.

Les enfants sont des fanatiques des jeux vidéo; ils sont geeks. Quand ils sont adolescents, ils adorent les réseaux sociaux où tout est permis : sexe, discussion, drague. Ils peuvent donner leur opinion sur tout afin de fuir la censure physique imposée par les parents à la maison ou par les enseignants à l’école. Ce qui conduit souvent à se lier d’amitié pour devenir plus tard des accros de drogue, alcool, tabac et bien d’autres addictions. Certaines personnes sont accros au bronzage. Cela peut vous étonner, mais c’est vrai. Ces personnes souffrent de tanorexie, appelée également bronzomanie. L’un des symptômes de cette addiction consiste à éprouver un profond dégoût pour les peaux pâles ou claires. La personne victime de cette addiction ne sent bien que lorsque la couleur de sa peau est bien brune. Évidemment, cela ne s’apparente pas à une accoutumance aux jeux, comme par exemple Casino Epoca app, car elle nécessite l’emploi d’installations et de produits spéciaux, qui ne sont pas sans danger pour la santé, s’ils ne sont pas utilisés à bon escient.