Dix choses que seules les accros aux jeux d’argent peuvent comprendre

Nerveux, irritables, jeunes ou alors très vieux, les joueurs voient la vie autrement. Ils idéalisent ce que d’autres diabolisent. Que comprennent-ils mieux que les non joueurs? Dix points essentiels.

1. Ils nient avoir de problème d’addiction

Un dépendant au jeu ignore toujours sa dépendance. Il sait qu’il joue pour se divertir, de son propre gré.

2. L’arrêt est imminent par la volonté seule

Le joueur dépendant croit fermement qu’il peut cesser ses activités à tout moment. Il comprend que jouer est un acte libre et contrôlé.

3. Actes de jeu sans dégâts sociaux

Un sujet accro croit honnêtement qu’il ne fait du mal à personne. Il sait qu’il est responsable de ses actes, il croit que tout ce qui est toléré dans son cerveau est tolérable à l’extérieur.

4. Nier l’addiction au jeu d’argent

Les une fois questionnés, ils croient bien faire. Ils nient rejouer. Ils savent que jouer c’est merveilleux.

5. Je maîtrise mon addiction au jeu

« Rien ne me domine » ou « je sais ce que je fais » telles sont les assertions des personnes qui se retrouvent coincées dans l’addiction au jeu.

6. Aveuglément : économies communes sont épargnées

L’accro au jeu casino esthe-customary-62252_960_720t aveugle, il croit rassurer l’autre que leurs fonds communs sont en sécurité. Pourtant, ils veulent rembourser l’argent déjà perdu en jouant plus.

7. Parier plus : mentir une nécessité

Pour parier plus, le dépendant excelle pour inventer des excuses ayant fait disparaître subitement de grandes sommes d’argent : vol, agression.

8. Le jeu : le plus important

Le dépendantsait que joueur est important plus que tout au monde. Il prendra donc un complice pour être témoin de ses mensonges auprès des siens.

9. C’est l’heure de la confiance : jouer pour oublier

Le parieur sait qu’il joue pour oublier les problèmes.

10. C’en est fini du jeu d’argent

Les accros au jeu casinos veulent intérieurement, quand ils sont acculés, se libérer des chaines. Ils comprennent qu’ils sont malades et qu’’ils vont vraiment arrêter mais la roue continue de tourner.