Est-il possible de soigner l’addiction au jeu ?

Généralement, le jeu pathologique est souvent considéré comme une véritable addiction. Cela s’analyse par la continuité d’une façon de vivre sans tenir compte des effets négatifs que cela produit dans votre environnement. L’on note également une perte du contrôle qui peut conduire jusqu’au suicide. Il est donc important de décrypter les causes de l’addiction avant de se diriger vers des thérapies claires.

Les causes directes de l’addiction au jeu

Casino and gamblingPour se maintenir dans le jeu excessif, certains mécanismes conditionnent les gamers à l’instar des pulsions, des émotions et des rêves. A titre d’illustration, il suffit qu’un joueur se connecte sur Internet pour qu’il se dirige directement vers un site de casino en ligne. Ses motivations sont multiples : il peut choisir soit de se divertir, soit de vouloir gagner beaucoup d’argent, soit encore de fuir certaines réalités de la vie quotidienne. C’est alors une croyance sur le jeu qui se fonde sur le fait que le seul jeu peut donner de la joie de vivre.
Bien plus, il existe des joueurs qui ont certaines superstitions et surestiment leurs chances de gagner. Par conséquent les résultats du jeu peuvent les amener à oublier leur entourage. Bref, une addiction au jeu reste donc une réalité dans notre société.

Les éventuelles thérapies à l’addiction au jeu

Dans un premier temps, le jeu excessif est traité grâce aux thérapies cognitivo-comportementales. Il s’agit tout simplement d’un entretien entre le médecin et le joueur addictif afin de responsabiliser ce dernier. On peut également opter pour des approches motivationnelles pour remédier au jeu pathologique.
Par ailleurs, le changement n’est pas à négliger en matière de stratégie thérapeutique dans l’addiction au jeu. Il est question de sensibiliser le joueur sur la possibilité de limiter le temps de jeu. L’un des objectifs est de révéler au patient l’impact négatif du jeu excessif. Ne soyez donc pas réticent !