L’addiction amène le malade à ne jamais se défaire des liens qui le retiennent prisonnier quoique ce dernier fasse son possible pour se soustraire à cette situation. Alcool ou jeux vidéo et du hasard, pari sportif, sexe, nourriture, drogues ou tout autre forme d’aliénation de la personnalité sont autant de sources d’addiction tant pour les jeunes que pour les enfants et les vieillards.

L’addiction au jeu

Celui qui ne peut s’empêcher de pratiquer une activité de manière plus qu’excessive, selon Michel Reynaud qui est un professionnel du domaine à l’hôpital Paul-Brousse situé enmarijuana-1114713_960_720 France, est un accro ou un dépendant. L’addiction au jeu est un type de dépendance non négligeable.

Dans tous les cas : jeu vidéo ou casino, pari sportif ou autres jeux et même l’addiction à internet. Le sujet est aliéné. Perd l’amour ou le regard de son entourage et devient très vite un problème de société.

Addiction à l’alcool alcool

On pense ici à la consommation incessante d’alcool. Cela inclut les liqueurs, whisky de toutes sortes et les formes locales d’alcool. Le sujet croit toujours pouvoir se sortir de cette situation mais s’il ne se laisse pas aider, il cesse cette consommation de manière relativement très courte : une semaine ou trente jours dans les cas très rares puis il replonge.

Addiction aux substances : médicaments et drogues

Avec la vulgarisation de l’herbe ou du Cannabis, selon les dernières sources portant sur la consommation de cette substance, les jeunes et les vieux ne sont plus épargnés. Les directions de toxicologie et de psychologie ne manquent pas de patients. A cela s’ajoutent les dépendants aux médicaments, ceux de la rue ou ceux provenant des prescriptions médicales.

Tabac, sexe, sport ou nourriture

A part les accros au tabac, les personnes dépendantes tendent à ne pas taper dans l’œil dans les faits sociaux. Or ceux qui ne peuvent s’empêcher de luxure, de manger ou alors de travailler de manière maniaque et anormale sont aussi en danger. Car il faut équilibrer toutes ces activités.